COUFFIGNAL Guillaume

Ou le secret bien gardé….

C’est parfois sur le bitume d’un trottoir new-yorkais, que certains secrets se dévoilent….Voir ce petit homme à l’allure presque trop vive déambuler dans les rues de Chelsea, l’oeil avide en quête de perles égarées dans quelque galerie d’art, c’est comprendre à quel point son besoin de voler lui est inévitable…

Ses ailes:

Guillaume COUFFIGNAL les enchaîne depuis trop longtemps, dans l’ombre sulfureuse de sa fonderie.

Les déployer. A l’air parfumé de silence, d’un alliage qui cascade dans les vieilles branches torves de chênes sublimes.

Ses bronzes:

Qui froissent les feuilles mortes aux parures de feu. Qui auréolent de cuivre les écorces noires .

Son oeuvre:

Ensorcelante, qui distille son alchimie en écorchant l’espace dans l’harmonie subtile de tons en fusion…