CAMBON Gérard

 

Visiter la galerie de Gérard Cambon

Né en 1960 à Toulouse, vit et travaille à Paris

 » Gérard Cambon a pétri des formes de têtes et de corps en papier mâché, placées dans des constructions étranges, aux bords de tunnels, en bouts de labyrinthes, formes inscrites entre quelques conversations imaginaires de Roland Topor avec Samuel Beckett. Ces présences se contorsionnent à chercher plus haut, plus bas, ailleurs, elles semblent surgir mais ont toujours été là, elles semblent en partance mais resteront en attente, on les a mises ensemble, elles tentent d’échapper ou de comprendre le comment du pourquoi du rien au bout ni en haut ni en bas. Elles ne sont pas drôles pas tristes, on ne sait pas ce qu’elles sont. On voudrait bien qu’elles rentrent s’il pleut ! On voudrait bien qu’elles dorment ou qu’elles parlent. Elles nous hantent et nous poursuivent de leur petite présence d’absences et de non définissable, elles sont insupportables tant elles grouillent de vies, dont jamais on ne parvient à sentir la raison. La nuit il est préférable de poser un tissu sur cet ensemble ressemblant à une grotte enfermant d’autres grottes, comme sur une cage pour ne plus les entendre !….  »       Daphné Bitchatch

 Gerard Cambon