MATGEN Renaud

né le 31 août 1970, véritable autodidacte originaire du Sud Luxembourg, commença par travailler en 2003 la terre.

Il travaillera alors la sculpture de visages sur le sujet de peuples opprimés tels les Indiens, certaines peuplades d’Afrique… Sous l’influence de sa marraine, sculpteuse depuis 25 ans, il viendra ensuite à adapter sur ses sculptures la technique du Raku. Technique ancestrale et délicate d’émaillage venant d’Asie principalement utilisée par les potiers…

Petit à petit, il s’éloigne de la terre, pour travailler des matières différentes.

En 2006, quelques ardoises traînant dans son atelier, il décide de voir ce qu’il pouvait en faire…Et l’inspiration fut si forte et la possibilité de décliner ce matériaux si grande qu’il s’y consacra sans totalement oublier la technique du Raku.

A force de travail et d’essai, il développe une technique bien particulière pour travailler cette matière.

Qui aurait pu penser que l’Ardoise, cette pierre sombre, brut et dont on ne connait que peu de chose, que l’on voit principalement sur les toitures belges, luxembourgeoise ou encore du nord de la France, pouvait se transformer en une matière noble, douce, voire sensuelle…

En les superposant, Renaud Matgen, les transforme en bustes de femme, en fesses, en visages… Posées sur des tiges, ses sculptures flottent dans l’air. D’autres visages sont comme incrustés dans un bloc d’Ardoise.

De ce travail se dégage un sentiment de plénitude, de justesse, de force, de sensibilité et de pureté.

Visiter la galerie de Renaud Matgen