Les “jeux de lettres” d’Albert Boton

Les “jeux de lettres” d’Albert Boton

Jusqu’au 30 octobre 2010, la médiathèque Jacques Baumel de Rueil Malmaison consacre une grande exposition à  Albert Boton. Cet artiste,  un des derniers grands graphistes français de tradition et de formation classique, travaille aujourd’hui les lettres en peintre, calligraphe et photographe. Après s’être initié au dessin, intéressé à la photo, avoir découverte la lettre et les possibilités de l’informatique, il a eu envie d’allier photos, collages et dessins de lettres. Peu importe le sens et le texte, le plus important reste dans les courbes qu’il projette et caresse. Comment formaliser l’abstrait en fixant l’éphémère ? Peut-on passer de la rigueur de ces créations au jeu typographique ? Toujours facétieux, Albert a inventé le jeu du kakeboton, qui consiste à inverser le principe de lisibilité d’un caractère en dissimulant tout ou partie de certains éléments graphiques. Il n’y a plus lecture mais simplement vision où seule l’esthétique compte. Ce jeu typographique se présente en kakémonos ou tableaux.

Comments are closed.