Peintre et sculpteur
Currently Browsing: Textes de Marc Perez

Ecrire comme on part

Ecrire, comme on part, écrire pour découvrir. (suite…)

Ne serait-ce que d’un pas …

Aller au delà de soi, comme pour se perdre de vue. (suite…)

Et si tout avait commencé là ….

Et si tout avait commencé là… J’y songe parfois en regardant cette photographie. (suite…)

La grande aventure

Je ne suis pas marin.
L’ai-je été dans une autre vie ? Cela m’amuse d’y croire.
Je ne suis pas marin mais je navigue, et mon bateau c’est l’atelier. (suite…)

Le banc de poissons de carthage

Créer c’est toujours parler de l’enfance.
Jean Genet


Tout ce temps, toute cette énergie déployée à vouloir grandir, et se rendre compte que les plus jolis moments étaient ceux de l’enfance…
De nombreux  petits souvenirs me ramènent à Tunis.
J’ai choisi ici de parler du souvenir de ce banc de Carthage, ce banc de céramique créé par mon oncle Nello Levy, peintre et céramiste de talent.
Sur la terrasse de notre maison de Carthage, mon père avait décidé de faire construire par mon oncle un banc fait d’une multitude de carreaux de faïence bleus et verts représentant des poissons tous différents donnant à l’ensemble l’apparence d’un bel aquarium sur lequel on pouvait s’assoir. (suite…)

1955

Trouve t-on dans l’année de naissance d’un artiste une des clés de l’œuvre ? (suite…)

Un po’di tutto

Certains petits souvenirs de l’enfance peuvent aider, par moment, à retrouver le chemin qui mène vers soi…
Il s’agit ici d’un petit souvenir gourmand, auquel j’ai repensé, étonnamment, lorsque l’on m’interrogea, au cours d’un de mes derniers vernissages, sur la matière avec laquelle je réalisais mes sculptures, et plus précisément mes barques chargées d’objets hétéroclites. (suite…)

Le Kram

La ville nommée par ce nom étrange « le Kram » m’a toujours renvoyé à un souvenir  bizarre. Cette ville, proche de Tunis, située en bord de mer et traversée par la route et la voix ferrée, reliant Tunis et les villes alentour a toujours représenté, pour moi, qu’un simple lieu de passage, un entre deux,  un « non lieu », pourrait on dire. (suite…)

Quelques mots

On me demande parfois « quelques mots »* sur mon travail.
De bonne grâce je m’y essaye, à chaque fois, me doutant bien pourtant que l’on ne peut écrire ou parler que uniquement à côté de son travail. (suite…)

Ventre mou

« Nous sommes le ventre mou de l’art contemporain », cette réflexion lancée par un de mes galeristes, Richard Nicolet, lors d’une foire d’art a laquelle nous participions ensemble, m’a amusé, puis y repensant , elle m’est apparue comme chargée d’un sens beaucoup moins léger qu’il n’y paraissait… (suite…)

Splatch !

Il y a des événements infimes, dont on se rappelle longtemps.
Ils sont comme des ponctuations légères, comme des  virgules balisant délicatement notre vie, ralentissant sa lecture pour l’éclairer un peu… (suite…)

La statue borgne

J’ai retrouvé il y a peu, chez ma tante Loly, la statue borgne que mon grand- père possédait à Tunis. (suite…)

Mauvais pli

J’ai longtemps cru, qu’écrire était un moyen de mettre un peu d’ordre dans ses idées, de mieux les dire, avec plus de  précision, de clarté. (suite…)

Rustin

De la douceur, de la douceur, de la douceur !
Calme un peu tes transports fébriles, ma charmante.
Même au fort du déduit parfois, vois-tu l’amante
Doit avoir l’abandon paisible de la sœur…

Paul Verlaine


Et si Rustin était le peintre de la douceur… Nous aimons la peinture car elle dit toujours autre chose que ce qu’elle montre, tout comme la poésie, la littérature lorsqu’elles disent bien d’autres choses que ce dont elles parlent, sans doute l’art n’est t-il que cela « parler d’autre chose »… (suite…)

Vrac

« Deux dangers ne cessent de menacer le monde, l’ordre et le désordre »
Certaines phrases sont si simples qu’elles nous apparaissent simplistes. Celle-ci, de Paul Valery,  pose pourtant bien les choses.
Le désordre, ce péril pour le monde, mais aussi menace intime. L’ordre ce barrage illusoire au chaos, ce péril froid, stérile, mais cet élan vital aussi. (suite…)

Papiers

Depuis des années,  je réalise mes peintures sur papier,  plus exactement sur du papier népalais. J’ai du mal à m’en défaire, il m’arrive, de temps en temps, de peindre sur des supports autres, le bois,  le métal, usé,  patiné. Mais ce papier népalais revient, comme si tous mes efforts pour lui être infidèle étaient vains. (suite…)

La Porte de France

La Porte de France

De mon balcon je pouvais entrevoir la Porte de France.

A l’extrémité de la ville dite coloniale de Tunis se situait une place au milieu de la quelle trônait comme un arc de triomphe de pierre, imposant vestige des remparts anciens. (suite…)

trou

L’art est un trou.

L’art est un trou, une percée, une ouverture, jamais un gouffre ou un abîme sinon il n’est pas… (suite…)

Peinture

« Il  faudrait s’excuser de parler peinture »
Paul Valery

« J’aime beaucoup la peinture, je me vois toujours comme un peintre … »
Cette citation de Christian Boltanski, artiste minimaliste,  m’a tout d’abord surpris, puis je l’ai perçu comme un possible regard sur cet artiste. Après tout qu’est ce qu’être peintre?… (suite…)

Sculpture

«Je ne comprends pas bien la sculpture, il semble qu’elle ne permette pas les tâtonnements »  cette phrase du peintre Bram Van Velde m’a renvoyé à cette longue période où seule la peinture me passionnait… (suite…)

« Previous Entries

Powered by WordPress | Designed by Elegant Themes